tancrede melet

Tancrède Melet, entre folie et liberté

by • May 22, 2014 • WILDComments (0)3564

Tancrède Melet, un prénom qu’on n’oublie pas. Et une fois qu’on a vu ce que ce français ingénieur de formation est capable de faire sur une “highline”, on n’oublie pas non plus le personnage ! Vous l’avez d’ailleurs peut-être déjà vu dans la dose d’air frais qu’on vous a servi dans l’article sur Seb Montaz, le cinéaste des têtes-brulées.

Ingénieur donc, pendant 4 ans, Tancrède Melet a ensuite tout quitté pour se consacrer à sa quête de liberté, d’enrichissement personnel et d’accomplissement de soi. Au sein de son groupe de barjos potes – les Sky-Liners (français, Cocorico!) – il pratique ce sport nouveau qu’est la highline.

Highline (d’après Slack.fr) : “Le highline est la pratique du slackline, au dessus d’une hauteur mortelle pour le pratiquant si l’installation venait à céder et/ou le pratiquant à chuter sans leash. Cette hauteur n’est pas forcément vertigineuse. Elle se situe de 5 mètres à 1000 mètres (pour l’instant…). (…) 

Au-delà de cette description clinique, le highline reste avant tout un état d’esprit. C’est une quête de l’espace, de l’équilibre total.”

Après avoir tendu une stackline entre deux montagnes, entre deux buildings ou entre deux montgolfières avec retour en base-jump (à découvrir ci-dessous!), aujourd’hui Tancrède Melet revient avec une idée encore plus folle : tendre une ligne au dessus d’une crevasse ! En dépit d’un risque d’effondrement prononcé, il y va … sans leash ! Frissons garantis, si tu as le vertige abstiens-toi !

Tancrède Melet, highline au dessus d’une crevasse

Sky-Liners entre deux montgolfières

Et vous, poseriez-vous le pied sur une highline ?

3,152 total views, 1 views today

Related Posts